La réussite des enfants

J’aime le bruit et l’agitation des enfants qui jouent, leurs éclats de rire, la lueur dans leurs yeux quand ils apprennent quelque chose, leur franc parler, leurs émotions tellement sincères et authentiques… Faire réussir les enfants, c’est ma voie, ma passion et ma façon de contribuer au bonheur dans le monde. Aujourd’hui, dans mes différentes activités d’enseignant, formateur et blogueur, j’œuvre à rendre la vie des enfants plus heureuse. Mais le parcours n’a pas été simple. Et je profite de l’évènement interblogueurs “Les 3 livres qui ont changé votre vie” pour vous le raconter à travers mes trois “livres réussite”.

Ma vie manque de sens

À 32 ans, ça fait 10 ans que j’enseigne les mathématiques. Poussé par un besoin d’évoluer, je passe l’agrégation de physique-chimie et entame un nouveau volet de ma carrière. Passionné par mon métier, je suis heureux de contribuer à la réussite des enfants. Vivant à Tahiti, en dehors du travail, je passe mon temps au surf entre Teahupo’o et Vairao. La belle vie !

Cependant, cette existence manque de sens. Pas de relation sérieuse, pas d’enfants. Et le soir, je me couche seul dans la belle maison que j’ai construite au bord de la mer. 

Laisse-moi te raconter … Le déclic

Le bug

Un jour, je discute avec un ami. Je lui explique qu’il y a un « bug » dans la programmation de mon cerveau. Hyper compétent dans un domaine, mais complètement handicapé dans un autre. Je réussis tout ce que j’entreprends professionnellement. Mais, ce qui est le plus important pour moi, c’est la famille et les enfants. Et de ce côté-là, c’est le néant. Hyper timide, je suis incapable d’aborder une femme et quand j’arrive à avoir une relation, ça ne dure jamais. Ma passion, c’est d’aider les enfants à réussir, mais j’aimerais avoir les miens.

Il me dit : « laisse-moi te raconter… les chemins de la vie. » Et il me donne un livre.

Le livre

Laisse-moi te raconter les chemin de la vie

Jorge Bucay, l’auteur est un psychiatre, psychothérapeute et écrivain argentin qui, inspiré par l’hypnose ériksonienne, utilise des métaphores thérapeutiques pour aider ses patients.

Dans son livre, il a imaginé un patient, Demiàn, à qui il raconte des histoires pour l’aider à évoluer. Tout au long des pages, on suit les avancées du patient à travers les histoires que lui narre son thérapeute. Un récit plein d’humour et d’humanité mais qui me fait beaucoup réfléchir sur mes blocages inconscients. 

Dans cet ouvrage, l’auteur livre ses plus belles histoires. L’éléphant enchainé, l’épouse sourde, le bucheron obstiné, cadeaux pour le maharaja… 

Ce livre, le l’ai lu, puis acheté, relu et re-relu plusieurs fois depuis 15 ans. Il est tout jauni et usé. Mais, à chaque relecture, ça me fait toujours autant réfléchir. Ces histoires font ressurgir des émotions parfois très fortes. Ce livre est une véritable introspection libératrice en plus d’être un livre très agréable à lire.

«Les contes aident les enfants à s’endormir et les adultes à s’éveiller.»

Jorge BUCAY

Suite à cette lecture, j’ai bien compris que pour provoquer un changement, la métaphore est beaucoup plus puissante que le conseil ou la petite leçon de morale ! Et donc, dans les formations et même en classe, avec mes élèves, je ne manque pas une occasion de raconter une histoire.

Prise de conscience

Le livre de Jorge Bucay « laisse-moi te raconter » m’a permis de prendre conscience que c’est à moi de changer. Ce fut le point de départ de mon engagement dans le développement personnel. Et aujourd’hui, j’ai fait du chemin. J’ai une femme formidable qui me comble de bonheur. J’ai deux enfants génialissimes qui remplissent ma vie de joie et d’amour. Toutes les difficultés de la vie de famille sont, pour moi, encore l’occasion de continuer mon évolution personnelle.

Du côté professionnel, depuis aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu être enseignant et m’occuper des enfants. Leur bienêtre et leur réussite ont toujours été les deux piliers de ma motivation dans la vie. J’ai donc cherché à être le plus efficace possible. Et j’ai mis un point d’honneur à ce que mes élèves se sentent bien dans ma classe. Je suis convaincu qu’un enfant heureux apprend mieux. À travers mon parcours en développement personnel, j’ai finalement compris que je cherchais à guérir mes propres souffrances d’enfant en prenant grand soin des autres gamins.

L’évolution

Ainsi, dans ma quête de sens et d’efficacité, je me suis formé. À la pédagogie, la psychologie de l’enfant, les neurosciences et tout ce qui peut m’aider à faire réussir les petits bambins. Au cours mes recherches, j’ai trouvé deux trésors qui ont réellement fait évoluer mes pratiques enseignantes et mes façons de faire avec mes propres enfants.

Pour une enfance heureuse

“Pourquoi appelle-t-on : 
agression le fait de frapper un adulte,
cruauté le fait de frapper un animal, 
mais éducation le fait de frapper un enfant ?”

Catherine GUEGUEN


Le premier est un livre de Catherine Gueguen. « Pour une enfance heureuse.Repenser l’éducation à la lumière des dernières découvertes sur le cerveau ». Dans ce livre, j’ai trouvé les explications scientifiques de ce que j’avais toujours pressenti. J’étais déjà convaincu qu’une l’éducation efficace devait se faire sans violence, avec bienveillance et en respectant le rythme des enfants. Et, j’ai trouvé dans cet ouvrage une approche par les neurosciences qui a validé ma démarche intuitive. En effet, l’auteure, pédopsychiatre de profession, milite pour une éducation plus respectueuse des enfants et sans violences. Elle s’appuie sur les dernières découvertes sur le cerveau pour en tirer les principes d’une éducation plus humaine.

On y comprend l’influence majeure du vécu émotionnel sur la maturation du cerveau, l’aspect délétère de toutes les violences et l’importance de la bienveillance éducative sur l’évolution des enfants. Le fonctionnement du cerveau y est expliqué dans un langage clair et cela permet de comprendre comment mettre en place des pratiques éducatives efficaces.

C’est un ouvrage à mettre entre les mains de tous les parents, enseignants et éducateurs pour en finir avec les principes de l’instruction des siècles passés. Les paradigmes éducatifs de nos parents et grands-parents sont dépassés, obsolètes et générateurs de beaucoup de souffrances. La bienveillance dans la prise en charge des enfants est une nécessité biologique. Le bonheur des enfants est la condition du développement optimal de leur cerveau. C’est aussi un chemin vers une société plus humaine.

Transformer la violence des élèves

 “Il faut que les élèves se sentent suffisamment en sécurité pour que ceux-ci prennent le risque d’apprendre.”

Daniel FAVRE


Le troisième livre que je garde toujours sur mon bureau pour pouvoir m’y replonger régulièrement, c’est “transformer la violence des élèves” de Daniel Favre. 

Cet auteur, professeur de sciences de l’éducation à l’université, a travaillé sur la genèse de la violence chez les jeunes. Ses nombreuses recherches sur le sujet lui ont permis de comprendre l’importance de l’intelligence émotionnelle et notamment du manque d’empathie sur le développement de comportements violents.


Il montre également comment l’attitude dogmatique des parents et éducateurs génère une addiction à la violence chez les jeunes. Ce fut une vraie révélation. La violence des adolescents trouve sa source dans l’éducation reçue dans l’enfance. Tellement de problèmes pourraient être évités si les parents savaient ça.

À l’aide de ce livre, j’ai pu me remettre en question et évoluer dans ma pratique d’enseignant. J’ai mis en place les conseils de Daniel FAVRE :

  • utiliser une autorité distincte de la domination-soumission,
  • développer une écoute empathique,
  • s’affirmer sans violence,
  • gérer les déstabilisations émotionnelles liées à l’acte d’apprendre.

Il reste du chemin à parcourir

Malheureusement, dans l’enseignement, beaucoup de chemin reste à faire et de nombreux éducateurs utilisent encore des méthodes coercitives parfois même violentes dans la gestion de leurs classes. Et, malheureusement, mon fils a abandonné l’école en fin de cinquième et a fait deux ans de dépression suite à de mauvais traitements subis à son collège.

Cette période difficile m’a poussé à me replonger dans des recherches pour l’aider à réussir dans la vie sans avoir de diplômes. Et là, j’ai découvert un livre fantastique sur l’éducation financière : “Père riche, père pauvre” de Robert Kiyosaki. Je ne vais pas vous en parler ici, mais je profite de l’évènement interblogueurs “Les 3 livres qui ont changé votre vie” pour vous inviter à le découvrir sur Des livres pour changer de vie. Cliquez sur ce lien pour découvrir cet ouvrage majeur de la réussite financière.

Ce livre a changé radicalement ma vision du monde. Je remercie mon fils de m’avoir poussé à découvrir un champ de l’éducation que je n’avais jamais vu comme étant aussi important pour la réussite. 

Pour finir

Aujourd’hui, je reste très attaché à la réussite des enfants et pour cela, je contribue régulièrement à la formation des enseignants et à celle des parents. J’interviens principalement sur les problématiques liées au développement de l’intelligence émotionnelle, des compétences relationnelles et sociales et de la confiance en soi. Trois domaines d’éducation fondamentaux pour que nos chers bambins réussissent dans la vie.

Pour mettre en place tout ce que j’ai appris dans ma vie de papa, j’ai été obligé de faire un travail psychologique sur moi-même. C’est le prix à payer pour l’harmonie en famille quand on a gardé des souffrances de nos premières années de vie.

Ces 3 “livres réussite” ont changé ma vision du monde et m’ont permis d’être ce que je suis aujourd’hui.

Laissez-moi un commentaire et dites-moi de quoi vous avez besoin pour développer avec vos enfants une relation harmonieuse et bienveillante.

Au bonheur des enfants

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libres de le partager !

2 réponses pour “3 livres pour une vie consacrée à la réussite.”

Laisser un commentaire